Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un dispositif individuel d'accompagnement visant à faciliter l'évolution professionnelle.
Il vous permet d'analyser vos compétences tant professionnelles que personnelles, ainsi que vos aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et éventuellement un projet de formation.

En savoir plus sur le bilan de compétences

Pourquoi un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences peut vous aider à :

  • retrouver confiance en vous et en vos capacités
  • vous réinvestir autrement dans votre emploi actuel (autres tâches, autre fonction ou autre regard sur sa situation)
  • reprendre une formation (dans le cadre de votre fonction actuelle ou en vue d’un nouveau métier)
  • vous engager dans une activité extra-professionnelle (loisirs, engagements citoyens)
  • chercher un autre emploi ou développer une activité professionnelle complémentaire
  • demander un aménagement de votre poste de travail ou de vos horaires
homme rA(c)daction_detourA(c).tif

Témoignages

Fonction :
  • Secrétaire
Secteur(s) :
  • Aide à domicile (CP 318.01)
  • Aide sociale et soins de santé - ASSS (CP 332)
  • Auxiliaire non marchand (CP 337)
  • Education et hébergement - 319 bico (CP 319)
  • Education et hébergement - ISAJH (SCP 319.02)
  • Etablissements et services de santé - ESS (CP 330)
  • Hôpitaux privés (CP 330)
  • Maisons de repos (CP 330)
  • Milieux d'accueil d'enfants - MAE (CP 332)
  • Milieux d'accueil d'enfants (Secteur public)
  • Socioculturel et sportif - 4S (SCP 329.02 & 329.03)
Voir tous les témoignages

En fait, j'avais envie de le faire déjà depuis un certain temps, surtout parce que je constatais que dans mon travail, je commençais à fatiguer beaucoup. J'étais fatiguée de faire ce travail. Je pense que par loyauté envers mon équipe, j'avais beaucoup de mal à admettre ça. Et donc il se fait qu'au fil du temps, j'ai reçu mon préavis, et à ce moment-là je me suis dit : « c'est l'occasion ». J'ai demandé à ma chef si c'était possible et je dois dire que ma chef a tout de suite dit oui. Elle trouvait que c'était une excellente idée. Et donc c'est comme ça que j'ai commencé la procédure.

Il y a eu plusieurs phases. On a d'abord parlé plutôt de ma famille, de ce que j'ai vécu. Parce que c'est clair qu'au niveau professionnel, on n'arrive pas comme une feuille blanche. On a une histoire qui participe à tout ce qu'on fait dans le professionnel. Donc on a parlé de ça, ça m'a permis de découvrir deux ou trois traits de caractère qui faisaient que ça pouvait me desservir dans le travail. On a essayé de voir ce qu'on peut faire avec ça. A partir de là aussi, on a essayé de voir si le travail que j'avais me convenait. Parce que le bilan de compétences, ce n'est pas uniquement pour les gens qui ont envie de partir ou de complètement changer d'horizon, c'est aussi pour les gens qui peut-être ont tout simplement des questionnements, qui peut-être ont envie de changer certaines choses dans leur travail, ou tout simplement qui ne savent pas si ils veulent rester ou partir. Il y a plusieurs possibilités.  Donc au départ on a un peu vu ce qui pouvait m'aider pour rester et puis chemin faisant, on s'est rendu compte que ce serait quand-même bien d'éventuellement partir. Et là on a fait des tests pour essayer de voir quelles seraient les orientations possibles.

Au fil des tests, on a discuté et il s'est avéré que pour moi, c'était plus avantageux de partir.

Premièrement, dans l'optique que de toute façon je devais rester encore un certain temps au travail, même si peut-être j'allais changer d'orientation, j'ai pu discuter avec ma chef de deux ou trois choses, pour lui dire « voilà je crois que là ça ne me convient pas bien, que je n'y arrive pas, en tout cas pas comme ça ». Et donc on a pu mettre quelque chose en place pour alléger ce travail et cette période qui me restait à faire. Et ça c'était très bien.  Et puis en même temps, au-delà de ça, j'avais une perspective. Parce que j'allais terminer mon préavis et puis quoi après ? Mais là j'ai un projet qui s'est mis en place, que j'ai pu débuter grâce au bilan de compétences et bientôt je vais avoir un examen d'entrée pour pouvoir faire une formation dans le but de changer de direction.

Une de mes ex-collègues se posait des questions aussi et immédiatement je lui ai dit : « Si tu as l'opportunité, fais-le. Ca ne peut que t'aider, ça ne peut que mettre les choses à plat. » On a besoin d'un regard extérieur parce que quand on est pris dans plein de choses comme ça, pour moi c'était le préavis et puis malgré tout il fallait continuer à travailler, donc c'était rester tout en sachant qu'on part, et puis en même temps pour faire quoi ? Donc c'est vraiment plein de questions qui vont dans tous les sens. C'est comme un gros sac de nœuds et on a vraiment besoin de quelqu'un d'extérieur qui dise : « Attends, on va remettre tout ça à plat, on va voir. » Et donc je lui ai conseillé de le faire et je le conseillerais encore, vraiment, parce que pour moi ça a été décisif.